Acheter une maison l’hiver, ce qu’il faut savoir

par David Fournier Laforest

Ah l’hiver! Une saison du Québec si merveilleuse pour certains et un mal du pays pour d’autres! En cette période, certains prendront la décision d’acheter une maison. Que ce soit un premier achat immobilier ou simplement pour déménager, l’hiver amène son lot de tracas rendant le processus d’achat beaucoup moins excitant que lors des périodes achalandées du printemps et de l’été. Mais il y a tout de même des avantages et des inconvénients à acheter durant la basse saison.

Si vous envisagez l’achat d’une maison en hiver, vous vous demandez probablement à quoi vous attendre sur un marché immobilier hivernal. Une chose est certaine, les stratégies d’acquisitions utilisées en période de haute saison ne sont absolument pas les mêmes lors de la basse saison.

5 faits sur le marché immobilier hivernal du Québec

1. Moins d’offre

Durant l’hiver il y a moins de propriétés à vendre qu’à d’autres moments de l’année. Ainsi, si vous vous êtes engagé à faire l’achat d’une maison en hiver, soyez prêt à faire des compromis sur votre vision de votre maison idéale.

2. Mais un peu plus de choix pour les premiers acheteurs cherchant une maison à rénover

Si vous êtes un premier acheteur immobilier à la recherche d’une maison ayant des rénovations à effectuer, l’offre du marché est un peu plus varié pour ce type de maisons à vendre. Généralement, il est possible d’acquérir ce genre de maison pour un bon prix durant cette période.

3. Une période de relâche pour les guerres d’enchères

Le principal avantage d’acheter une maison en hiver est qu’il y a beaucoup moins d’acheteurs actifs sur le marché jusqu’au printemps. Moins de compétition signifie facilité d’acquisition qui se fait tout en douceur qui ne serait autrement pas possible dans une guerre de surenchère de prix impossible à gagner. Le point culminant de l’année pour acheter une maison en hiver est la semaine avant Noël où les acheteurs ce sont plus ou moins évaporés du marché immobilier.

4. Les vendeurs sont davantage motivés à vendre

Certains courtiers immobiliers conseillent à leurs clients d’attendrent au printemps et l’été afin de mettre en vente leur maison. Ainsi, les maisons en vente depuis l’hiver ont souvent des propriétaires plus motivés à vendre et ces maisons pourraient être propice à une offre inférieure au prix demandé et à sa valeur marchande.

5. Les inspections immobilières plus compliquées

L’hiver peut compliquer le travail des inspecteurs immobiliers. Par exemple, l’air climatisé ne pourra pas être testé à température froide, l’inspection visuelle de la fondation peut ne pas être perceptible et atteignable, la neige risque probablement de recouvrir la toiture et l’aménagement du terrain qui peut révéler de mauvaises surprises au printemps. Soyez conscient des lacunes qu’amènent l’hiver sur une inspection immobilière.

Vous cherchez une propriété à vendre?
Débutez votre recherche personnalisée dès maintenant.

À propos de l'auteur

David est un courtier immobilier dans la merveilleuse Ville de Québec au Canada. Il est reconnu pour son approche humaine de l'immobilier et de l'utilisation efficace des technologies pour guider ses clients. Vous avez un projet immobilier? Écrivez-moi dès maintenant →

Suivez-moi sur les réseaux sociaux

Suivez-moi sur Facebook

Infolettre

Restez au courant de mes derniers articles sur l'immobilier au Québec.

Suivez le guide

Besoin d'un courtier immobilier à Québec?

Je suis très accessible et sympathique. N’hésitez pas à me parler de votre projet immobilier.