5 erreurs à éviter lors de la vente de sa maison

par David Fournier Laforest

Vendre sa maison peut être pour certains, excitant et stressant, surtout si c’est la première fois. Quelle que soit vos motivations pour vendre votre maison, il existe certaines erreurs à éviter afin de rendre votre expérience de vente agréable.

Voici quelques erreurs à éviter lors de la vente de votre maison.

1. Afficher à un prix trop élevé

Si le prix de votre maison est trop élevé, les acheteurs potentiels ne la regarderont pas et celle-ci risque de s’éterniser sur le marché immobilier. Voici pourquoi :

  • Un prix trop élevé est dissuasif pour les acheteurs qualifiés;
  • Votre maison peut rester longtemps sur le marché immobilier. Plus votre maison reste longtemps sur le marché, moins les acheteurs ressentent de pression à faire une offre d’achat rapidement;
  • Si vous effectuez une baisse de prix, les acheteurs auront l’impression d’avoir un pouvoir de négociation supplémentaire;
  • Si votre mise en vente s’éternise, vous risquez de vendre votre maison moins cher que si vous aviez fixé à un prix approprié initialement.

À l’inverse, si vous affichez votre maison à un prix trop bas, certe vous vendrez probablement rapidement, mais vous laisserez beaucoup d’argent sur la table. D’où l’importance d’afficher votre maison à un prix en ligne avec la réalité du secteur.

2. Mettre en vente au mauvais moment

Le moment choisi pour mettre en vendre sa maison peut faire toute la différence sur le prix que vous pouvez obtenir. Votre situation personnelle, la température saisonnière et les circonstances économiques sont des éléments à considérer pour choisir le moment de vendre sa maison.

3. Ne pas s’investir dans la mise en marché

Sans doute l’erreur la plus courante, les gens pensent que vendre une maison consiste à décider d’un prix et placer une pancarte à vendre sur le terrain. Vendre une maison est beaucoup plus complexe et nécessite des investissements important en argent et des efforts constants, continus et cohérents sur une longue période de temps. Il faut être en mesure de mesurer ses actions publicitaires et s’adapter rapidement au marché.

4. Ignorer les commentaires clients et les petites rénovations

Même les petits défauts peuvent rebuter les acheteurs. L’entretien fait toute la différence sur l’impression que laisse votre maison auprès des acheteurs potentiels. Vérifiez les poignées de portes si elles sont desserrées, réparez les robinets qui fuient ou les défauts apparents de certains murs.

L’apparence d’une maison en ordre est importante, car sinon les acheteurs potentiels se demanderont si vous n’avez pas négligé des problèmes plus importants.

Avant de mettre en vente sa maison, il peut être judicieux d’engager un inspecteur en bâtiment pour faire inspecter votre maison. Cela aidera à fixer un prix de vente plus approprié et d’éviter que les acheteurs ne trouvent des problèmes potentiels avant vous. Souvent, il est plus judicieux d’effectuer une réparation avant qu’un acheteur ne découvre le problème et tente de négocier une baisse de prix irréaliste avec le bris.

5. Oublier les coûts de fermeture de votre transaction immobilière

Une erreur fréquente fait lors de la vente de sa maison est de ne pas prendre en compte les coûts de fermeture de la transaction dans le calcul du bénéfice net de votre vente immobilière. Les frais de fermeture peuvent atteindre de 8 à 10% du prix de vente. Les frais à considérer sont :

  1. Les droits de mutations : la fameuse taxe de bienvenue, est le premier compte que vous recevrez;
  2. Les taxes municipales et scolaires : vous assumerez les frais de ces taxes pour la période que vous avez été propriétaire de la maison;
  3. Les frais liés à la transaction : vous assumerez par exemple, les frais de quittance et des autres actes si vous achetez également;
  4. Les frais publicitaires : si vous vendez par vous-mêmes, budgété un montant d’un minimum de 5% du prix de vente envisagé;
  5. Le montant de la rétribution : si vous vendez avec un courtier immobilier, référez-vous à la clause rétribution de votre contrat de courtage immobilier. La rétribution est un frais déductible d’impôt pour la vente d’un immeuble et elle est taxable.

Il n’y a aucun moyen de garantir une vente parfaite. Nous sommes des êtres humains, il y aura toujours un peu de stress, des oublis, du travail et des dépenses à prévoir.

Si votre principale priorité est de vendre rapidement et facilement, envisager me considérer pour vous aider à vendre votre maison.

À propos de l'auteur

David est un courtier immobilier dans la merveilleuse Ville de Québec au Canada. Il est reconnu pour son approche humaine de l'immobilier et de l'utilisation efficace des technologies pour guider ses clients. Vous avez un projet immobilier? Écrivez-moi dès maintenant →

Suivez-moi sur les réseaux sociaux

Suivez-moi sur Facebook

Infolettre

Restez au courant de mes derniers articles sur l'immobilier au Québec.

Suivez le guide

Besoin d'un courtier immobilier à Québec?

Je suis très accessible et sympathique. N’hésitez pas à me parler de votre projet immobilier.