6 erreurs financières que font les premiers acheteurs immobilier

par David Fournier Laforest

Acheter une maison est un très gros investissement et une fois que vous vous êtes lancé dans les dépenses entourant cet achat, il est facile de se sentir rapidement coincé financièrement. Après tout, posséder une maison à son goût et y intégrer des éléments à son image n’est-il pas le but de cet achat? Petit conseil : contrôler vos dépenses et sachez investir au bon endroit!

Devenir propriétaire d’une maison vient avec une grande part de responsabilité et de dépenses, comme les taxes foncières et scolaires, les réparations urgentes et les coûts d’énergie. Ce ne sont là que quelques exemples et il n’est pas essentiel de se rajouter de la pression financière avec des dépenses inutiles.

1. Acheter une maison au maximum de sa capacité financière

Une bonne réflexion est nécessaire avant de conclure une transaction immobilière. Il faut notamment se poser quelques questions: combien puis-je emprunter pour acheter une maison et quel type de propriété me convient?

Obtenir une pré-approbation hypothécaire est une bonne chose, mais est-il vraiment nécessaire d’aller au maximum de cette capacité d’emprunt? La réponse est simple. Au grand jamais n’allez au maximum de votre capacité d’emprunt! Payer un prêt hypothécaire est une chose, avoir un rythme de vie est également un aspect important à analyser puisqu’il est si facile de faire déraper un budget.

Vous ne savez pas où couper? Envisagez acheter une maison plus petite, diminuer le nombre de chambres ou tout simplement éliminer cette piscine de votre esprit et de vos recherches!

2. Prioriser l’aménagement paysager et la décoration

La seconde pire dépense que les premiers acheteurs font est de rapidement mettre de l’argent sur l’aménagement extérieure et la décoration de la propriété. Ce ne sont pas des nécessités urgentes comme peuvent l’être l’achat de lits et d’une cuisinière qui sont essentiels au bon fonctionnement d’une maison.

Il est beaucoup plus coûteux dans le cas des maisons neuves de débourser immédiatement pour l’aménagement extérieur que si vous réaliser ce projet au fils de ans.
Avant de vous engagez dans ces dépenses, prenez un pas de recul. Tentez d’évaluer votre projet avec un expert et envisagez réaliser ce projet en plusieurs étapes afin de réduire l’impact financier pour le budgéter dans le temps.

3. Conserver la même assurance habitation

Vous faites toujours affaire avec la même compagnie d’assurance habitation que lorsque vous étiez locataire il y a 10 ans? Vous êtes dû pour changer. Magasinez et comparez les prix avec différents assureurs. Vous allez voir…vous étiez un client pris pour acquis, c’est garantie!

Ce n’est pas parce que la même compagnie vous fait une bonne offre sur votre assurance automobile ou locataire qu’elle est la meilleure solution concernant votre maison. Parcourez toutes vos options, recherchez une offre qui ne vous nuit pas financièrement et qui couvrent vos biens. Désormais, ce n’est pas qu’une question d’assurer vos biens, mais de votre toit, de vos espaces de vie et de vos fondations.

4. Meubler absolument toutes les pièces

Si vous déménagez d’un appartement à une maison, vous constaterez à quel point vous avez maintenant beaucoup d’espace. Une chambre, une salle de bain, une salle à manger et encore une autre chambre! Meubler immédiatement ces espaces n’est pas nécessaire, donnez vous du temps pour voir ce dont vous avez réellement besoin et ce que vous aimez dans votre nouvel espace de vie. En attendant, placez cette argent dans un compte bancaire.

5. Mettre de l’argent dans les garanties prolongées

La plupart des maisons ne sont pas vendus avec les électroménagers, de sorte que les propriétaires d’une première maison peuvent se retrouver à faire de gros achats. Pour économiser, ne prenez pas la garantie prolongée. Quelles sont les chances que tout ce que vous possédez va se briser ou ne plus être fonctionnel? La vérité c’est qu’il a vraiment peu de chance.

Évidemment, des bris peuvent survenir, mais le coût de réparation sera largement inférieur au coût de la garantie prolongée offert par le détaillant. Prenez le risque, vous vous en sortirez gagnant à long terme.

6. L’entretien paysager

Possédez un cour arrière est définitivement intéressant et plaisant! Il faut évidemment s’assurer que cet espace est bien entretenue et arrosé, il n’est pas nécessaire d’en faire davantage. Du moins, pour les premières années de l’acquisition de la propriété. Résistez à la tentation d’engager un professionnel pour en faire l’entretien et ce, même si vous gagnez un montant à la loterie. Il est possible d’avoir une pelouse magnifique sans avoir à débourser un prix astronomique pour atteindre ce résultat.

Vous cherchez une propriété à vendre?
Débutez votre recherche personnalisée dès maintenant.

À propos de l'auteur

David est un courtier immobilier dans la merveilleuse Ville de Québec au Canada. Il est reconnu pour son approche humaine de l'immobilier et de l'utilisation efficace des technologies pour guider ses clients. Vous avez un projet immobilier? Écrivez-moi dès maintenant →

Suivez-moi sur les réseaux sociaux

Suivez-moi sur Facebook

Infolettre

Restez au courant de mes derniers articles sur l'immobilier au Québec.

Suivez le guide

Besoin d'un courtier immobilier à Québec?

Je suis très accessible et sympathique. N’hésitez pas à me parler de votre projet immobilier.